• Accueil
    • Tourisme
      • Déguster
        • Les vins et les vignobles du Tarn Aveyron
          • Les vins et alcools de l'Aveyron

Les vins et alcools de l'Aveyron

Le vignoble de l'Aveyron se développe dans les vallées, celles du Tarn, du Lot et du Dourdou. La vigne cherche le soleil et s'épanouie sur les versants les plus exposés : c'est qu'il fait quand même frisquet pour ses petits pieds ! Il y a cinq AOP en Aveyron. A l'image des autres vignobles des départements voisins, celui de l'Aveyron est très ancien, il date de cette époque où chaque famille avait son petit carré de vigne (on dire un "barène"), pour sa consommation personnelle. Du temps où ce savoir de viticulture, se transmettait simplement et naturellement. On l'estime planté par les Romains. Aujourd'hui, le principal cépage est le Mansois, il est rustique, presque sauvage ... Comme les terres qui le reçoivent ! Le vin de l'Aveyron est majoritairement rouge, un peu rosé mais presque pas blanc. C'est au nord de Rodez et autour de Millau que les vignobles sont principalement implantés. C'est à Marcillac, Rodez et Millau que vous trouverez le plus de lieux d'oenotourisme.

Millau est entouré de terres cultivées, dont les vignes

Millau est entouré de terres cultivées, dont les vignes

AOP Estaing

 

Il est accroché sur les pentes de la vallée du Lot, c'est un tout petit territoire de production (un des plus petits de France !) datant du Xème siècle , qui offre un vin rouge rond et agréable, et un blanc aux arômes de miel et sec à la fois. 

Un petit verre de blanc d'Estaing ?

Un petit verre de blanc d'Estaing ?

AOP Entraygues-le-Fel

 

Faut-il être un peu acrobate pour cultiver un vignoble sur ces parcelles escarpées ? La Vallée du Lot et de la Truyère  sont en contrebas, elles titillent la vigne, qui ne pouvant tomber, n'a d'autre choix que de pousser vers le haut ! Les vins sont parfumés et aux saveurs minérales, serait-ce du au sol de schiste et de granite ? Ce n'est que sur 20 hectare que cette AOP est cultivée, une petite perle !

 

AOP Marcillac

 

C'est à l'est de Cahors, en moyenne altitude, que la vigne prend le soleil, les pieds dans les "rougiers". Les sols sont ici riches en oxydes de fer, ils sont rouges et magnifiques. En 1965, après 1000 ans d'existence, la vigne à Marcillac est en sursis, mais les vignerons ne l'entendent pas de cette oreille et se battent pour créer des terrasses et dépoussiérer ces parcelles. En 1990 ils sont récompensés pour leurs efforts par la protection d'une AOP. 20 ans plus tard, ce vin tannique et rustique est toujours là, il séduit par ses arômes de fruits rouges acidulés. Vous le dégusterez volontiers avec des Tripous, de l'Aligot, des fromages locaux ou des viandes racées locales. C'est un vin qui s'exporte peu, rapportez-en quelques bouteilles pour faire découvrir aux copains !

 

AOP Côtes de Millau

 

Le long de la haute vallée du Tarn, sur les roches des causses, dans un rayon de 30 km autour de Millau, la vigne pousse ! Le climat est modéré, plutôt aride. Les variations d'altitude et de typologie de sol, donne des vins rouges qui s'accommodent parfaitement aux fromages. Le vignoble daterait de la période Romaine, celle de l'émancipation des poteries en terre sigillées. Initialement vin de messe et pour les pèlerins, il devient vin de consommation familiale. Le vignoble subit ensuite l'exode rurale et retrouve du souffle vers le milieu du XXème siècle. Les paysans d'interessent à cette vigne malmenée et abandonnée, ils replantent de nouveaux cépages et découvre de nouvelles manières de le faire prospérer.

Côtes de Millau, ensoleillées !

Côtes de Millau, ensoleillées !

IGP Aveyron

 

A environ 200m d'altitude, sur une trentaine d'hectares de coteaux ensoleillées, les vins de l'IGP Aveyron sont plutôt rouges, ils ont du caractère, comme les habitants qui les consomment et ceux qui veulent goûter de beaux accords entre la gastronomie locale et ses vins fruités et d'altitude.

 

Gentiane d'AubracEn Aveyron, il n'y a pas que le vin, il y a aussi les apéritifs et les digestifs ! Il y a d'abord le Ratafia, joli nom n'est-ce-pas ? Il titre fort, réservez-le pour l'apéritif sans en abuser.  C'est un mélange dont chacun à sa propre recette, de moûts de raisin, avec un alcool neutre. Il y a ensuite la Gentiane d'Aubrac, une belle plante aux fleurs jaunes, assez haute et que l'on voit en été. La Gentiane est un amer (un "bitter") que l'on produit à partir des racines de la plantes. La cueillette est très réglementée, pour éviter les abus  : on ne prélève que les plantes de plus de 7 ans ! On fait de multiples choses avec la Gentiane, des boissons, des cosmétiques et des produits médicinaux. D'ailleurs, c'est à la base, un médicament, mais à consommer avec modération, vous l'avez bien compris !