• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite du Tarn Aveyron
          • AVEYRON - Causses, villages perchés et Templiers

AVEYRON - Causses, villages perchés et Templiers

Carte de l'Aveyron, causses, villages perchés et templiers

Carte de l'Aveyron, territoire des Causses, Villages perchés et Templiers

Nous voici dans le Larzac ! Ce plateau calcaire, maintenant connu de tous à travers le monde, d'abord grâce aux Templiers, puis par le biais des Hospitaliers et enfin en raison de la Lutte du Larzac, qui raisonne comme un duel sans lâcher-prise pour des idéaux fort ! Aujourd'hui, venez parcourir, arpenter et sillonner, à pied, à vélo, à cheval, en canoë ou en voiture, ces paysages et vestiges du patrimoine grandiose ! La nature ne fait pas semblant d'être belle, sur notre territoire des "Causses, villages perchés et Templiers". Ici, on passe des abîmes sous le Viaduc de Millau, à l'aridité des Causses, mêlés de faune et flore typiques. Les Rougiers de Camarès exhibent leur terre rougeoyante, qui, avec sa couleur sang, contraste avec la nature verte fluo dès le printemps. Les villages sont tout en pierre, la roche affleure de tous les côtés et sous terre, on croise les volubiles odeurs du Roquefort et autres fromages... La géologie sert la gastronomie et le lait des brebis, couplé à la parfaite hygrométrie des caves, donnent des fromages onctueux, savoureux à se damner... 

N'attendez plus, n'hésitez plus ! Sautez dans un moyen de transport et rendez-vous en vacances ici ! Les sportifs ne seront pas non plus en reste, puisqu'on sculpte son corps avec toutes les possibilités de la nature : spéléo, eaux vives, escalade, saut à l'élastique, parapente, randonnée, trail, vélo... Let's go !

contenu sponsorisé

RIVIÈRE-SUR-TARN

Quand on parle d'un EPERON rocheux, d'une FORTERESSE médiévale IMPRENABLE, on s'image des choses assez pittoresques... Utiliser le vocable d'un PROMONTOIRE rocheux, ce n'est pas exagéré, concernant Rivière sur-Tarn et le Château de Peyrelade !! Admirez-vous même ! Cette proue rocailleuse qui s'avance vers l'horizon, insondable, impérissable... 

La construction débute au XIème siècle, au sommet de la vallée du Tarn. Ce site incongru, insolite (pour la construction d'un tel édifice !), est pourtant celui choisi pour édifier le château... Il devient un lieu convoité... Tant est si bien que son démantèlement sera exigé fin du XVIIème siècle. 

Aujourd'hui, vous pouvez revivre l'histoire de cette incroyable construction, de juin à septembre, il accueille des visiteurs en visite libre ou guidée. Mais le château n'est pas la seule merveille de Rivière-sur-Tarn, il y a aussi le vin des Côtes de Millau et des vergers, dans ces terres arables au bord du Tarn, arrosées par le soleil. Les férus de vin, seront aux anges avec la visite des singulières Caves de l'Entre Deux-Monts, des bâtiments à moitié enterrés (semi-troglodytiques), à toiture de Lauze caractéristique. Un site à visiter toute l'année, rénové avec soin par une association de protection du patrimoine local. Visite guidée et dégustation au programme... 

Dans ces caves, serait-ce aussi le fromage qui mûrit, en plus du vin ? Le Bleu des Causses, est un fromage de lait de vache entier persillé, onctueux et fondant, affiné dans les caves naturelles de cette région où les fleurines (aérations naturelles permettant au fromage de respirer) donnent toute leur saveur à cette pâte douce et fleurie

À Rivière-sur-Tarn, il y a de quoi passer de bonnes vacances, entre gastronomie et patrimoine, n'est-ce pas ? 


Rivière sur Tarn

Rivière sur Tarn

MILLAU

Millau est une ville de l'Aveyron, célèbre pour son majestueux et époustouflant viaduc. Commençons-donc par en parler, avant de vous conter les autres richesses de la seconde ville du département. 


Le Viaduc de Millau est un pont à haubans, sa première fonction est d'enjamber la vallée du Tarn pour joindre le Causse Rouge et le Causse du Larzac. C'est une prouesse architecturale de 2460m de long ! Les voiture l'empruntent via l'autoroute A75. Ce projet pharaonique a été réalisé, pour éviter les embouteillages aux abords de Millau, un itinéraire de vacances très emprunté et congestionné. Outre sa fonction routière, le Viaduc de Millau, qui est un projet vraiment hors normes et épatant (vraiment...) est un attrait touristique incontestable de la région. En conséquence, tout est aménagé pour l'admirer de toute part, le comprendre et l'apprécier de la première pierre au passage des premières voitures. 

Pour en apprendre plus sur le Viaduc de Millau, nous vous invitons à passer par l'Aire du Viaduc de Millau, pour voir la Viaduc Expo. Vous profiterez d'une magnifique vue sur le pont, ses haubans, son tablier, ses 7 piles, dont la P2, la plus haut pile du monde ! Il y a un espace d'exposition avec des panneaux explicatifs, tout cela organisé par Eiffage, le groupe de construction qui a réalisé le viaduc. Pour avoir une autre vue magnifique et intégrée dans le paysage Aveyronnais, RDV au village de Peyre, installé le long du Tarn. 


Le fameux Viaduc de Millau

Le fameux Viaduc de Millau


Revenons à Millau ! Ville antique, née de l'attrait du Tarn et de son confluent, Millau est célèbre pour ses artisans qui travaillent la terre sigillée (dont l'empire Romain était friand...). C'est une technique de poterie, faïence et céramique, qui consiste à appliquer une couche d'argile aux particules extrêmement fines, sur la surface de l'objet modelé, pour lui conférer des propriétés de dureté, d'étanchéité et de robustesse importantes. À Millau, c'est sur le site archéologique gallo-romain de la Graufesenque, que vous en apprendrez plus sur ce sujet. 

C'est au IXème siècle que Millau change de côté (à proprement parler !) et s'installe sur l'autre rive du Tarn, pour se transformer en une cité commerçante. Au fil des siècles, Millau prend son envol grâce aux savoir-faire des habitants en matière de fabrication de gants, draps, travail du cuir et des peaux en général. 

Au XIXème siècle, c'est la période de l'essor urbain, avec l'aménagement territorial de la cité, toujours spécialisée dans la mégisserie (le gant de cuir). Aujourd'hui, comme dans beaucoup de villes de la région et après les crises sociales et le déclin industriel, l'industrie du gant est minoritaire. Elle est peu à peu reprise par le tourisme, comme élément patrimonial à valoriser. 

Aujourd'hui, Millau est une super ville pour les vacances, avec près de 23 000 habitants, beaucoup de sites naturels, culturels et des animations toute l'année. Le climat est agréable, elle est bien située et desservie par les transports. 


Agréable cité, Millau est proche de la natureAgréable cité, Millau est proche de la nature


Millau est une destination nature, ici le paysage alentours se compose de pelouses naturelles, sur sol calcaire. Les gorges, et les ravins s'intègrent dans tout un écosystème sensible, intégré dans le parc naturel régional des grands causses. D'un côté les gorges du Tarn, de l'autre le plateau du Lévézou et les gorges de la Dourbie. Les amateurs de sport, de nature et d'aventure seront vraiment heureux à Millau qui est un haut lieu des sports nature ! Ici on fait du VTT, du trail, des sports d'eaux vives et nautiques, du canyoning, de l'escalade, de la via ferrata, du saut en parapente, élastique, parachute... On se muscle, on s'aère, on s'éclate !! 


Visitez à Millau : 


L'église Notre-Dame de l'Espinasse (XIIème siècle) et celle du Sacré-Cœur, le Beffroi de Millau, sa tour carrée et sa belle vue à 360 degrés, tout en haut des 210 marches. Passez par le Pont Vieux sur le Tarn (pas aussi grand que le Viaduc ;) ). Profitez des belles demeures : l'hôtel de Sambucy de Sorgues, l'hôtel de Sambucy de Miers, l'hôtel de Pégayrolles. Marchez vers la place du Maréchal-Foch et ses arcades, la Halle. Le Musée de Millauet des grands Causses vous retracera l'Histoire de la ville et ses savoir-faire artisanaux.


Non loin de Millau, se trouve Montpellier-le-Vieux et son chaos bien connu. Un chaos est un amoncellement de roches, issu du phénomène naturel de l'érosion ou d'évènements météorologiques, qui donnent lieu à des paysages étonnants, plutôt surréalistes et étrange... À Montpellier-le-Vieux, c'est 120 ha de parc loisir nature aménagé dans le plus grand labyrinthe rocheux d'Europe, qui vous offriront d'agréables promenades. Les aficionados de Louis de Funès, reconnaitront quelques paysages de La Grande Vadrouille... Il y a aussi un petit train touristique, une via ferrata et d'autres activités sur place. 

Montpelier-le-Vieux est aussi depuis quelques années une ville étape du Tour de France cycliste.


Les astuces et bons plans du Guide Tarn Aveyron à Millau :

Vous aimez les sensations fortes ? Faites un baptême de vol libre à Millau ! Ou bien contentez vous de regarder les autres sauter, depuis le Pouncho d'Agast, un magnifique point de vue sur la ville, en direction de Montpellier-le-Vieux. 

  • Il y a 2 Via Ferrata à Millau : le site du Boffi, près des gorges de la Dourbie offre des paysages... waou... Le site de Liaucous est à l'entrée des gorges du Tarn. Chacun des deux sites proposent 2 niveaux de difficultés, pour tous. 
  • À Millau, vous êtes à quelques kilomètres des Causses du Larzac, un haut plateau calcaire aux paysages lunaires et arides
  • L'industrie du gant à Millau vous intéresse ? Visitez Causse Gantier, une manufacture de gants, la plus ancienne de la ville qui vous montrera son atelier de fabrication et ses produits. Il y a aussi d'autres usines qui proposent des visites. 
  • Dans la région, le fruit roi c'est la cerise ! La Maison de la cerise vous proposera des balades dans les vergers et des explications intéressantes sur la culture du petit fruit rouge sucré juteux... 

Les artisans de Millau sont spécialisés dans le gantLes artisans de Millau sont spécialisés dans le gant de cuir

NANT

Entre la rivière de la Dourbie et celle du Durzon, se trouve Nant, un petit village verdoyant de 950 âmes qui sent bon le calme et la nature.

On sent les influences méditerranéennes, dans ce village situé à 15 kilomètres du département du Gard et appuyé sur les Cévennes. On est également un pied dans le Larzac et son plateau karstique. 

Ce sont les moines qui ont créé le bourg initial de Nant au Xème siècle. Ils ont drainé la vallée du Durzon pour y développer l'agriculture, ont édifié un monastère et bâti le bourg avec l'augmentation de la population et du commerce. Ici l'agriculture est toujours une ressource importante (on appelle le village, "les jardins de l'Aveyron"), en particulier l'élevage des brebis, qui fournissent le lait pour les fromages typiques de la région : le Roquefort, la Tome et le Pérail

À Nant, vous découvrirez :l'abbatiale Saint-Pierre et ses beaux vitraux, la Chapelle de Saint-Martin-du-Vican (et plusieurs autres petites chapelles), le pont de la Prade. La Halle de la ville est jolie, et plusieurs belles propriétés sont visibles dans la ville. 


À proximité de Nant, sur le territoire communal, se trouve Cantobre, un village médiéval dans la vallée de la Dourbie. Perché sur un éperon rocheux, à 550m d'altitude au milieu de la végétation et loin de toute structure urbaine, c'est un vrai voyage dans le temps... Ici pas de parpaings, des vieilles pierres partout, une vue magnifique, des petites rues escarpées, des placettes où s'arrêter pour le pique-nique... C'est un lieu propice à l'escalade et au repos ! 



Les astuces et bons plans du Guide Tarn Aveyron à Nant :

  • À Nant, promenez-vous le long du Canal des Vernèdes, c'est grâce à l'édification de ces canaux, que la ville a été asséchée et assainie. Ils concentrent le Durzon et permettent l'irrigation des champs. 
  • Nant est un village où de nombreux artisans ont installé leur atelier : bijoux, galerie, atelier de reliure, créations en carton, coussins aux plantes aromatiques, céramique, vannerie, peinture... C'est super chouette ! 
  • Les amoureux de randonnée seront servis et les plus forts iront gravir le Roc Nantais !

Nant, village verdoyantNant, village verdoyant

LA CAVALERIE

De belles maisons de pierre, ensoleillées et pleines de cachet... Au milieu du plateau du Larzac, se trouve La Cavalerie, une bourgade bien située et desservie à une vingtaine de kilomètres de Millau. C'est un lieu idéal de vacances pour se plonger au cœur de l'Histoire tumultueuse des Templiers et des Hospitaliers en Aveyron, ainsi que la Lutte du Larzac. Le peuplement de La Cavalerie remonterait à des temps anciens, en attestent les nombreux dolmens et vestiges des prémices d'un village très ancien à quelques kilomètres de l'emplacement actuel. 

Le Larzac est une terre de Templiers, qui sont à l'origine de la création de la ville en 1154. Les bâtiments qu'ils ont édifiés sont la Commanderie de la Cavalerie, qui se composait d'une église, d'un cimetière, une tour et des bâtiments agricoles, à côté du logis. Il y avait également un château, aujourd'hui disparu et difficile à localiser. Vers 1312, après la chute des Templiers, la ville est confiée aux Hospitaliers (un ordre religieux) qui fortifient le bourg et le développent au XVème siècle. Les guerres de religion de la fin du XVIème siècle abîment la prospérité établie et le démantèlement des tours ainsi que la démolition du château des Templiers ont lieu. Au XVIIème siècle, La Cavalerie retrouve sa notoriété et sa vocation commerçante, plusieurs édifices sont reconstruits. Au XVIIIème siècle, les voies de circulation sont améliorées. Au XIXème siècle, c'est l'agriculture qui fait vivre la ville qui souffre de l'exode rural, comme d'autres villes de cette région. Au début du XXème siècle, l'installation d'un camp militaire redémarre l'activité économique. Celui-ci sera ensuite transformé en un lieu d'accueil pour les rapatriés de la guerre d'Algérie

Dans les années 70, La Cavalerie est au cœur de la Lutte du Larzac menée par les paysans et différents syndicats pendant plus de 10 ans. Depuis plusieurs années, La Cavalerie profite de deux ressources de revitalisation du village : le tourisme, qui se structure et permet, grâce à des alternatives d'hébergement, de restauration et la valorisation du patrimoine, d'attirer les foules. La caserne militaire est également source de repeuplement, puisqu'elle est à présent hôte de nombreuses familles de la légion étrangère française


En promenade à la Cavalerie, vous découvrirez : Les fortifications, les tours rondes très bien conservées, le chemin de ronde qui se parcourt et offre une vue majestueuse sur le paysage alentour et la tour carrée. Tout ceci magnifiquement éclairé la nuit tombée. 

L'ensemble est inscrit aux monuments historiques. L'église Notre-Dame de l'Assomption, à proximité de la Place des Templiers avec ses magnifiques maisons en pierre. L'étonnant et somptueux espace Robert Muret

Autour du village, se trouvent d'anciennes bergeries et des lavoirs circulaires en pierre, témoins de la vocation agricole, sur cette terre du Larzac. Il y a bien sûr des dolmens et menhirs mystérieux, comme dans toute la région. Il y a de nombreux artisans, en saison, à La Cavalerie. Vous découvrirez notamment des producteurs du fameux Roquefort

La proximité avec Millau vous permettra d'apprécier, le temps d'une journée, l'abondance des activités sportives et culturelles de cette ville. 


La Cavalerie

La Cavalerie

L'HOSPITALET-DU-LARZAC

Un joli village fondé en 1108, tout à fait typique du Larzac et intimement lié à La Cavalerie, avec laquelle, il formait une unité il y a quelques siècles. C'est un point de départ parfait pour des vacances au calme et avec plein de chouettes activités dans un rayon de 30 minutes. 

Vous y visiterez un musée gratuit, le centre archéologique du Larzac, où les amoureux d'Histoire et de flore trouveront beaucoup de plaisir ! S'en suivra une petite balade sur l'ancienne voie romaine, particulièrement large, qui traversait le Larzac il y a 2000 ans pour la distribution du sel, de l'huile et d'autres produits artisanaux comme la céramique. Les jolies maisons caussenardes s'agencent autour d'une fontaine qui est à l'origine du surnom d' "Oasis du Larzac", pour l'Hospitalet (pas facile de retenir l'eau sur le plateau calcaire du Larzac, les fontaines sont rares). 

L'été, profitez de la piscine municipale, louez un vélo pour parcourir le Larzac, faites un tour en ULM, jouez au cheminot sur le vélorail de Sainte-Eulalie-de-Cernon, affrontez le parcours d'aventures de Cornus. 

Non loin de là, à Sauclière, se trouve le Musée des traditions. Pour la pêche et la baignade, il y a des étangs à proximité : à Sainte-Eulalie et à Sorgue. 


Le petit village de l'Hospitalet-du-Larzac

Le petit village de l'Hospitalet-du-Larzac

ROQUEFORT-SUR-SOULZON

Tout est dans le nom ! Cette ville à proximité du ruisseau du Soulzon, doit toute sa renommée au fromage éponyme. C'est la géologie qui est responsable (et on ne vas pas l'en blâmer), de l'onctuosité persillée, douce et forte du fromage le Roquefort. En effet, la commune est établie sur un plateau calcaire, comme une bonne partie du Larzac, mais à cet endroit, il s'est partiellement effondré, donnant naissance à des "fleurines", sortes de fissures ou plutôt grandes failles, qui assurent une ventilation homogène et parfaite des caves où le précieux fromage est affiné... 

C'est Charles VII qui a conféré à Roquefort la jouissance exclusive de l'affinage du fromage du même nom, au XVème siècle. Ici, on défend cette appellation et attention à ne pas confondre le Roquefort avec d'autres fromages bleus du même type ! Dans la région, le fromage est une ressource économique et touristique importante. Tout commence avec l'élevage, il y a donc de nombreuses brebis qui paissent dans les près, car ce sont elles qui donnent le lait utilisé pour la fabrication du Roquefort et aussi le Pérail (un autre fromage au lait de brebis), voir notre section sur la gastronomie.


À Roquefort, ne manquez pas la visite des caves d'affinage, aménagées en pierre naturelle. Le Roquefort y séjourne minimum 3 mois pour gagner son AOP. Dans le village à proximité du Soulzon il y a également un menhir gigantesque de 3m de hauteur, ainsi que 2 églises. Passez par la table d'orientation du Rocher de Saint-Pierre.


Le grand village de Roquefort-sur-Soulzon

Le grand village de Roquefort-sur-Soulzon

Les caves de Roquefort (Société)

Les caves de Roquefort (Société)

SAINT-AFFRIQUE

Voici une des communes les plus étendues de France ! Située dans une partie du Parc Naturel Régional des Grands Causses, Saint-Affrique se compose de nombreux hameaux et villages, qui forment la région naturelle du Saint-Affrique (les deux principales villes sont Saint-Affrique et Camarès). Le nom de la commune viendrait de l'évêque de Comminges Affricanus, qui se serait réfugié dans la ville au Vème siècle et lui aurait ensuite donné son nom. 

Saint-Affrique est une ville commerçante et dynamique, elle s'illustre par le développement de l'industrie du textile, puis de l'agriculture et de l'élevage, avec la proximité de Roquefort. Aujourd'hui, touristiquement parlant, c'est un lieu agréable à découvrir, chargé d'une Histoire forte et intrépide ! Plusieurs églises et bâtiments religieux sont dispersés sur cette vaste commune, dont l'ancien couvent des Cordeliers, l'église paroissiale et sa flèche particulièrement haute, l'église de Bournac... Observez au dessus des maisons, les niches avec des statues votives de la vierge, c'est une offrande de remerciement de la part des habitants, épargnés par le choléra, à la fin du XIXème siècle. 

Saint-Affrique possèdes 5 ponts, dont 1 médiéval, le Pont Vieux

Visitez la Maison de la Mémoire du Pays Saint-Affraicain, pour en savoir plus sur la riche histoire de cette région. C'est gratuit et ouvert toute l'année. 



Les astuces et bons plans du Guide Tarn Aveyron à Saint-Affrique :

  • À Saint-Affrique, découvrez un très beau dolmen, celui de Tiergues. 
  • Il y a aussi une structure rocheuse impressionnante : Le rocher de Caylus, qui culmine 200 mètres au dessus de la ville. De là-haut, une magnifique vue vous attend. 
  • Une voie verte est présente à Saint-Affrique, pour aller à Vabres l'Abbaye, le long de la Sorgues.
  • Une piscine intercommunale vous attend pour les chaleurs estivales !
  • Pour en savoir plus sur l'élevage, une institution dans la région, rendez-vous au musée Pastoralia.


CAMARÈS

Sommes-nous dans le colorado ? Non, non, toujours en Aveyron, mais à proximité de Camarès et de ses rougiers. C'est une nature de sol, qui a la particularité d'être vraiment rouge sang, en raison de l'oxyde de fer qui le compose. Petit village tranquille qui vit de cette curiosité géologique et de l'élevage de brebis pour le Roquefort, Camarès est joli à visiter, de part ses paysages surréalistes et ses maisons bienveillantes. Le village offre un environnement calme et de détente, on trempera les pieds avec plaisir dans le Dourdou qui coule aux pieds de la ville. Pour avoir une vue parfaite sur ce paysage rougeoyant, dirigez-vous depuis Camarès, vers le Château de Montaigut, imposant et épuré, qui se visite de manière très ludique (en costume médiévale si vous le souhaitez !) et offre des jeux de pistes et d'autres activités.



LA COUVERTOIRADE

Le très joli village de La Couvertoirade, au palmarès des plus beaux village de France, est posé au milieu de nature du Larzac environnant, paisible et indomptable. Remarquablement conservé, La Couvertoirade est comme un village de rêve, pour ceux qui souhaitent se plonger dans les légendes de Templiers, Hospitaliers et dans l'Histoire du XVIème et XVIIème siècles. 

Les fortifications de la Couvertoirade, abritent un patrimoine vraiment exceptionnel : pratiquement toutes les maisons sont en pierre traditionnelle, dans de somptueuses petites ruelles qui courent en dédalle. On s'y perd avec bonheur, pour découvrir des surprises et de vrais trésors à chaque coin, à commencer par les remparts : entrez dans le village par une de ses monumentales portes d'entrée et leurs mâchicoulis, elles sont édifiées par les Hospitaliers pour surveiller les alentours et protéger les villageois. Les Templiers ont construit un château au XIIème siècle, qui est privé mais ouvert aux visites en été. Vous déambulez à travers les hôtels particuliers et les magnifiques bâtisses rénovées, comme la Scipone qui héberge un lieu d'information avec un film sur le village et une salle d'exposition. L'église Saint-Christophe et son intérieur tout en pierre, vouté et très sobre, qui inspire la sérénité. Découvrez aussi le petite presbytère. Passez entre les ruelles, pour aller à la rencontre des lavognes, ces trous pavés qui étaient mis en place par les éleveurs pour abreuver les bêtes, l'eau était récupérée par des sortes de petits canaux dans la ville et ruisselait juste dans la lavogne... Ne manquez pas d'admirer le Moulin de Redounel, en haut de la colline. Il a été restauré récemment.

Il y a beaucoup de randonnées à faire autour et depuis La Couvertoirade, c'est une terre de pèlerins qui a été étrennée depuis toujours. Pour les enfants et les aventuriers, il y a un centre d'activités de plein air et de spéléo à la Couvertoirade : l'Acro Roc des Infruts.